Denis Tardif se réjouit de la mise en place d’une étude d’opportunité sur la traverse de Rivière-du-Loup/Saint-Siméon

Le député Denis Tardif se réjouit que la Société des traversiers du Québec décide de réaliser une étude d’opportunité dans le dossier de la traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon.

« Il s’agit d’un dossier d’importance pour lequel toutes les décisions pourraient avoir des impacts majeurs sur notre quotidien. Mon équipe et moi-même avons fait plusieurs rencontres, autant politiques qu’avec des gens du milieu, et il nous apparaissait essentiel de ne rien précipiter afin que la meilleure décision puisse être prise. »

Le 16 novembre 2020, le député a envoyé une lettre à la STQ afin de souligner l’importance d’étudier tous les éléments du dossier et il lui a demandé de consulter les acteurs du milieu. Le premier rôle d’un député est de représenter les citoyens à l’Assemblée nationale. C’est pourquoi Denis Tardif prend tous les moyens nécessaires pour assurer l’avenir de la traverse, et ce, au meilleur endroit possible.

« Il s’agit de plus de cent ans d’histoire à Rivière-du-Loup et de plusieurs millions de dollars en infrastructures portuaires. Nous devons agir de façon responsable et en nous basant sur des données factuelles avant de privilégier un scénario Rivière-du-Loup ou un scénario Cacouna. D’ici là, sachez que je continuerai d’appuyer le milieu et je vous assure que les organismes d’affaire et municipaux pourront s’exprimer auprès de la STQ tout au long du processus d’étude. » à ajouter M. Denis Tardif.

Pour toutes ces raisons, M. Tardif se réjouit que la STQ ait entendu le message des gens d’ici et ait décidé d’entreprendre une étude d’opportunité. En terminant, il encourage les citoyens et citoyennes à participer à cette réflexion et compte sur la collaboration de tous pour faciliter les études dans le but d’assurer un service de traversier qui répondra véritablement aux besoins de notre communauté.