Quatre grandes priorités en 2020 pour le député Denis Tardif

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, veut faire de2020 une année consacrée au développement économique, la santé, l’environnementet l’éducation.Le député s’est rapidement investi dans cette mission puisqu’il a déjà fait trois tournées dans la MRC des Basques et de Rivière-du-Loup et a visité plus d’une vingtaine d’entreprises.

«C’est le défi de nos entreprises en régions pour rester compétitives d’effectuer le grand virage numérique. Je crois fermement que le développement économique passe par l’investissement dans les entreprises.  Je compte aussi travailler sur plusieurs dossiers majeurs de la circonscription: la deuxième phase du CHSLD des Chauffailles, les horaires de faction des services, le virage numérique et le service cellulaire à haut débit dans le haut-pays et la création d’une zone d’innovation technologique. », a rappelé le député Denis Tardif.

« Nous allons aussi continuer le travail entrepris concernant la rénovation duposte de la Sûreté du Québec à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac. Au début de mon mandat, on m’avait informé que ce dossier était considéré comme étant la deuxième priorité dans la région du Bas-Saint-Laurent. J’ai demandé un état de situation sur ce dossier. », de préciser le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata. L’an dernier, le député Denis Tardif avait pris position dans le dossier du poste de la Sûreté du Québec pour qu’il demeure à Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Notre-Dame-du-Lac. Le député s’en remettait toutefois à la décision finale de la Sûreté du Québec (SQ) et de la Société immobilière du Québec (SIQ).

À la finjanvier, le député de Rivière-du-Loup participera au caucus des députés et ministres dans la municipalité de Saint-Sauveur-des-Monts dans les Laurentides. Sur le plan parlementaire, le député retourne cette semaine en commissions avant le retour en Chambre de tous les députés le 4 février pour la reprise des travaux à l’Assemblée nationale.